En duo entre nature et histoire à Saint-Quentin et ses environs

Depuis que les enfants sont partis, Jean et moi avons pris l’habitude de nous accorder de petits breaks tous les deux à la découverte des beautés qui nous entourent. Cette fois, nous mettons le cap sur Saint-Quentin et ses alentours, à moins de 2h de Paris. Au programme : une réserve naturelle - en pleine ville, paraît-il ! - balade sur le canal et un peu d’histoire.

1

Etape1 : Promenade dans la réserve nationale naturelle du marais d’Isle

De grands arbres, le marais, les oiseaux… cette réserve naturelle unique nous fait oublier que l’on est en plein centre-ville de Saint-Quentin. C’est fabuleux !

i

100 hectares de pleine nature en ville ! Quel bol d’air !
Nous empruntons à l’entrée des lecteurs MP3 audioguides pour suivre le parcours de promenade le long de la réserve naturelle et en apprendre davantage.

Ainsi guidés, nous approchons l’étang et la zone humide des marais. J’écoute le vent doux dans les roseaux et le clapotis de l’eau au passage d’une famille de canards nidificateurs… tout est si paisible !

Nous observons les oiseaux. Tiens, un grand cormoran juste en face de nous ! Avec ses jumelles, Jean voit même un busard des roseaux, un gorge-bleue à miroir et un butor étoilé.

Cette réserve est un véritable réservoir écologique au cœur de Saint-Quentin ! Je n’en reviens pas ! Toutes ces couleurs et ces parfums nous enivrent…

Avec les panneaux d’information, je découvre des espèces florales protégées comme la très rare ciguë vireuse avec ses fleurs blanches.

A présent, nous décidons d’embarquer sur un bacôve pour une balade guidée sur l’eau cette fois. Chouette, nous allons en savoir plus sur cette réserve ornithologique !

100 hectares de pleine nature en ville ! Quel bol d’air !
Nous empruntons à l’entrée des lecteurs MP3 audioguides pour suivre le parcours de promenade le long de la réserve naturelle et en apprendre davantage.

Ainsi guidés, nous approchons l’étang et la zone humide des marais. J’écoute le vent doux dans les roseaux et le clapotis de l’eau au passage d’une famille de canards nidificateurs… tout est si paisible !

Nous observons les oiseaux. Tiens, un grand cormoran juste en face de nous ! Avec ses jumelles, Jean voit même un busard des roseaux, un gorge-bleue à miroir et un butor étoilé.

Cette réserve est un véritable réservoir écologique au cœur de Saint-Quentin ! Je n’en reviens pas ! Toutes ces couleurs et ces parfums nous enivrent…

Avec les panneaux d’information, je découvre des espèces florales protégées comme la très rare ciguë vireuse avec ses fleurs blanches.

A présent, nous décidons d’embarquer sur un bacôve pour une balade guidée sur l’eau cette fois. Chouette, nous allons en savoir plus sur cette réserve ornithologique !

2

Etape2 : Promenade guidée en bacôve sur le marais d’Isle

Aux côtés du guide, nous embarquons sur un bacôve, une grande barque de rivière à fond plat. De l’eau, le panorama prend une autre tournure…

i

Au rythme tranquille du bacôve qui glisse sur le marais, nous croisons une famille de cygnes !

Le guide nous raconte avec passion l’histoire de ce site surprenant, unique en France, au cœur de la ville. Il nous parle des 150 espèces florales quand… « Regardez près de la rive, une grande douve et à gauche, un potamot coloré ! » Waw ! Nous n’en avions jamais vus, c’est si rare !

Un peu plus loin, nous admirons la Basilique de Saint Quentin. Magnifique !

Alors que le guide explique que près de 160 espèces d’oiseaux ont pu être observées ici même, Jean s’écrie, ses jumelles sur le nez : « regardez, une sarcelle d’hiver ! » Et cinq minutes plus tard, nous apercevons un fuligule milouin et une famille de grèbes huppés. Quelle richesse !

De retour sur les berges, nous quittons le marais de l’Isle pour nous rendre au toueur de Riqueval situé à Bellicourt, à 30 minutes de Saint-Quentin.

Au rythme tranquille du bacôve qui glisse sur le marais, nous croisons une famille de cygnes !

Le guide nous raconte avec passion l’histoire de ce site surprenant, unique en France, au cœur de la ville. Il nous parle des 150 espèces florales quand… « Regardez près de la rive, une grande douve et à gauche, un potamot coloré ! » Waw ! Nous n’en avions jamais vus, c’est si rare !

Un peu plus loin, nous admirons la Basilique de Saint Quentin. Magnifique !

Alors que le guide explique que près de 160 espèces d’oiseaux ont pu être observées ici même, Jean s’écrie, ses jumelles sur le nez : « regardez, une sarcelle d’hiver ! » Et cinq minutes plus tard, nous apercevons un fuligule milouin et une famille de grèbes huppés. Quelle richesse !

De retour sur les berges, nous quittons le marais de l’Isle pour nous rendre au toueur de Riqueval situé à Bellicourt, à 30 minutes de Saint-Quentin.

Touage de Riqueval
3

Etape3 : Visite du dernier toueur en activité sur le canal de Saint-Quentin !

A 30 minutes au Nord de Saint-Quentin, nous larguons les amarres à Riqueval où nous découvrons le site de touage, devenu un véritable musée vivant

i

Nous voici à bord d’Ampère 1, un toueur électrique de 1910 aménagé en musée du touage.

Le canal de Saint-Quentin est unique grâce à Napoléon qui y fit creuser un souterrain de plus de 5,6 Km de long, sous les villages de Bellicourt et Bony. Du coup, le touage (c’est-à-dire le remorquage) des péniches est devenu indispensable.

Le système du bateau treuil, ou toueur, est ainsi adopté début XIXème.
« Jean, regarde cette photo : on y voit les chevaux en manège sur un pont pour actionner le système ! »

Imaginez que ce toueur, de 25 m de long et 5 m de large, peut remorquer 32 péniches chargées ! Plus d’un kilomètre de péniches les unes derrières les autres… Fascinant !

Le guide nous accompagne jusqu'à l'entrée du tunnel… et là, surprise… un bateau-treuil en sort ! J’immortalise la scène avec mon appareil photo !

En discutant avec des plaisanciers dont le bateau est remorqué, nous apprenons que le toueur hale encore aujourd’hui deux rames par jour de péniches et bateaux de plaisance.

Une fois tous les bateaux sortis du tunnel, nous quittons le site et partons à 5 minutes d’ici à Bony pour une dernière escale historique.

Nous voici à bord d’Ampère 1, un toueur électrique de 1910 aménagé en musée du touage.

Le canal de Saint-Quentin est unique grâce à Napoléon qui y fit creuser un souterrain de plus de 5,6 Km de long, sous les villages de Bellicourt et Bony. Du coup, le touage (c’est-à-dire le remorquage) des péniches est devenu indispensable.

Le système du bateau treuil, ou toueur, est ainsi adopté début XIXème.
« Jean, regarde cette photo : on y voit les chevaux en manège sur un pont pour actionner le système ! »

Imaginez que ce toueur, de 25 m de long et 5 m de large, peut remorquer 32 péniches chargées ! Plus d’un kilomètre de péniches les unes derrières les autres… Fascinant !

Le guide nous accompagne jusqu'à l'entrée du tunnel… et là, surprise… un bateau-treuil en sort ! J’immortalise la scène avec mon appareil photo !

En discutant avec des plaisanciers dont le bateau est remorqué, nous apprenons que le toueur hale encore aujourd’hui deux rames par jour de péniches et bateaux de plaisance.

Une fois tous les bateaux sortis du tunnel, nous quittons le site et partons à 5 minutes d’ici à Bony pour une dernière escale historique.

4

Etape4 : Recueillement au Cimetière Américain de la Somme

Cimetière Américain de la Somme

Nous ne pouvions partir d’ici sans rendre hommage aux soldats du Cimetière Américain de la Somme, situé à Bony, à quelques kilomètres de Saint Quentin.

i

Dans l’immensité de la campagne, nous arrivons au Cimetière Américain de la Somme, dans un magnifique jardin bordé de roses. Une véritable invitation à la paix qui contraste tant avec l’horreur de la guerre.

Toutes ces croix de marbre blanc alignées, tous ces jeunes hommes morts au combat… Le Surintendant nous rejoint et nous indique que 1844 soldats sont enterrés devant nos yeux, sans oublier les 333 cités sur le mur des disparus.

En nous promenant dans les allées, il explique que le cimetière abrite les sépultures de soldats américains morts dans les combats ici même et aux environs du cimetière actuel fin Septembre 1918, ainsi que dans les combats visant à libérer le village de Cantigny dans la Somme le 28 Mai 1918. « Voyez, cette tombe, c’est celle de l’un des trois médaillés d’honneur enterrés dans notre Cimetière. Ils ont été décorés pour leur acte d’héroïsme en tant de guerre. »

Nous nous recueillons un moment en pensant à toutes ces vies brisées, aux familles de ces disparus…

Il est déjà temps pour nous de rentrer, apaisés et reposés par cette superbe journée ponctuée de belles rencontres.

Dans l’immensité de la campagne, nous arrivons au Cimetière Américain de la Somme, dans un magnifique jardin bordé de roses. Une véritable invitation à la paix qui contraste tant avec l’horreur de la guerre.

Toutes ces croix de marbre blanc alignées, tous ces jeunes hommes morts au combat… Le Surintendant nous rejoint et nous indique que 1844 soldats sont enterrés devant nos yeux, sans oublier les 333 cités sur le mur des disparus.

En nous promenant dans les allées, il explique que le cimetière abrite les sépultures de soldats américains morts dans les combats ici même et aux environs du cimetière actuel fin Septembre 1918, ainsi que dans les combats visant à libérer le village de Cantigny dans la Somme le 28 Mai 1918. « Voyez, cette tombe, c’est celle de l’un des trois médaillés d’honneur enterrés dans notre Cimetière. Ils ont été décorés pour leur acte d’héroïsme en tant de guerre. »

Nous nous recueillons un moment en pensant à toutes ces vies brisées, aux familles de ces disparus…

Il est déjà temps pour nous de rentrer, apaisés et reposés par cette superbe journée ponctuée de belles rencontres.

Et pour prolonger l'escapade

Restaurants

  • Restaurant La Guinguette -
  • Restaurant la Villa d'Isle -

Hébergements

  • SAINT-QUENTIN La Filature -
  • MAISSEMY Chambres de Maissemy -

Activités et Découvertes

  • Lampe de la salle du Conseil de l'Hôtel de Ville -
  • La Maison de Marie Jeanne -
  • Musée Antoine Lécuyer -

Mon escapade en pratique

Carte du parcours

  • En couple
  • 25 KM
Retrouvez toutes les infos sur cette offre sur le site www.jaimelaisne.com