En famille, entre Châteaux et Nature, à deux pas de Soissons

Ce week-end, nous avons décidé d’emmener les enfants pour une petite escapade entre Soissons et Reims, à 1h15 de Paris.
Avec des châteaux médiévaux et Renaissance, Emma notre petite Princesse va vivre un rêve éveillée !
Et Paul va adorer dévaler les sentiers rocheux. Pour finir, nous leur avons réservé une surprise à partager tous ensemble !
Je sens que ça va leur plaire !

L'inattendu donjon de Septmonts
1

Etape1 : Découverte inattendue au donjon de Septmonts

Nous arrivons au village de Septmonts quand Emma s’écrie : « Maman ! T’as vu, on dirait le château de la Belle au bois dormant ! »
Paul brandit un bâton et court vers le donjon en criant : « C’est moi, le chevalier Paul. Princesse Emma, je viens te délivrer ! » 

i

C’est vrai que ce donjon a quelque chose de magique. Vestige impressionnant d'un ancien château, c’est là que résidaient les évêques de Soissons.
Nous suivons les enfants et montons tout en haut. Le site avec son église, sa tour carrée, le parc, le village de Septmonts… C’est si beau !

Les enfants, saviez-vous que ce village était un des préférés de Victor Hugo ? Non ? Il visita avec son amie, Juliette Drouet, le Château de Septmonts le 29 juillet.
En souvenir de leur passage, il a gravé sur une pierre « Victor Hugo Juliette 29 juillet 1835 ». A vous de dénicher ce célèbre graffiti !
Un indice pour vous aider : il est au 5ème étage du donjon

Il a tellement aimé les lieux qu’il a écrit ceci à sa femme : « A deux lieues de Soissons, dans une charmante vallée…il y a un admirable châtelet du XIVème siècle… Cela s'appelle Septmonts… Je te l'achèterais, mon Adèle. »

Nous nous promenons ensuite dans ce village typique du Soissonnais, caractéristique avec ses pas de moineaux des deux côtés des toits, avant de rejoindre le Château médiéval de Fère-en-Tardenois.

C’est vrai que ce donjon a quelque chose de magique. Vestige impressionnant d'un ancien château, c’est là que résidaient les évêques de Soissons.
Nous suivons les enfants et montons tout en haut. Le site avec son église, sa tour carrée, le parc, le village de Septmonts… C’est si beau !

Les enfants, saviez-vous que ce village était un des préférés de Victor Hugo ? Non ? Il visita avec son amie, Juliette Drouet, le Château de Septmonts le 29 juillet.
En souvenir de leur passage, il a gravé sur une pierre « Victor Hugo Juliette 29 juillet 1835 ». A vous de dénicher ce célèbre graffiti !
Un indice pour vous aider : il est au 5ème étage du donjon

Il a tellement aimé les lieux qu’il a écrit ceci à sa femme : « A deux lieues de Soissons, dans une charmante vallée…il y a un admirable châtelet du XIVème siècle… Cela s'appelle Septmonts… Je te l'achèterais, mon Adèle. »

Nous nous promenons ensuite dans ce village typique du Soissonnais, caractéristique avec ses pas de moineaux des deux côtés des toits, avant de rejoindre le Château médiéval de Fère-en-Tardenois.

2

Etape2 : Escale historique au château médiéval de Fère-en-Tardenois

A peine arrivés, nous sommes époustouflés par le site du château fort de Fère-en-Tardenois et son magnifique pont galerie qui relie le château médiéval au château renaissance.
On se croirait dans un conte…

i

Ici, les enfants, vivait le Duc Anne de Montmorency. C’est la mère de François Ier qui lui a offert ce château pour son mariage en 1528.
« Trop bien ! » dit Paul en descendant de la voiture.

Regardez les meurtrières là-haut pour assurer sa défense… ces vestiges datent du XIIIème siècle, en plein Moyen-Âge.

Mais le plus incroyable a été construit au XVIème siècle par Anne de Montmorency : ce pont gigantesque de 60 m de long qui enjambe les douves.

Vous avez vu la galerie du pont ?
Waouh ! Magique ! On dirait la galerie du château de Chenonceau !

Nous nous promenons sur le site, profitant de cette magnifique journée. Les enfants courent sur les pelouses et se racontent des histoires de Princes et de Princesses.

Pour notre pique-nique, je vous propose d’aller à la Hottée du Diable. Je suis sûr que ça va vous plaire les enfants !

Ici, les enfants, vivait le Duc Anne de Montmorency. C’est la mère de François Ier qui lui a offert ce château pour son mariage en 1528.
« Trop bien ! » dit Paul en descendant de la voiture.

Regardez les meurtrières là-haut pour assurer sa défense… ces vestiges datent du XIIIème siècle, en plein Moyen-Âge.

Mais le plus incroyable a été construit au XVIème siècle par Anne de Montmorency : ce pont gigantesque de 60 m de long qui enjambe les douves.

Vous avez vu la galerie du pont ?
Waouh ! Magique ! On dirait la galerie du château de Chenonceau !

Nous nous promenons sur le site, profitant de cette magnifique journée. Les enfants courent sur les pelouses et se racontent des histoires de Princes et de Princesses.

Pour notre pique-nique, je vous propose d’aller à la Hottée du Diable. Je suis sûr que ça va vous plaire les enfants !

 La surprenante Hottée du Diable
3

Etape3 : Pique-nique au cœur de la surprenante Hottée du Diable

A proximité du village de Coincy, nous faisons halte pour pique-niquer sur le site de la Hottée du Diable.
Un lieu étonnant paraît-il…

i

Comme tombés par hasard sur ce sol sablonneux, le site nous surprend en effet par ses impressionnants blocs de grès.

Paul, Emma, connaissez-vous la légende de la Hottée du Diable ?
Après quelques lectures dans notre livret, Stéphanie leur dit… « On raconte que pour construire l’Abbaye du Val Chrétien, l’entrepreneur vendit son âme au Diable. En plein travail, le diable, apeuré par le chant d’un coq qui l’avait réveillé́, laissa tomber sa hotte remplie des lourds rochers que l’on voit ici aujourd’hui… »

« Génial ! J’escalade les rochers du Diable » dit Paul ! Restée près de nous, Emma suit le sentier entre les rochers et s’amuse à y deviner des formes comme Paul et Camille Claudel, la sculptrice, le faisaient en leur temps : une tortue ici, une tête de lion là…

En haut, nous nous installons tous les quatre et savourons notre pique-nique.
Les enfants, il est temps de reprendre des forces car après, nous vous avons réservé une surprise…

Comme tombés par hasard sur ce sol sablonneux, le site nous surprend en effet par ses impressionnants blocs de grès.

Paul, Emma, connaissez-vous la légende de la Hottée du Diable ?
Après quelques lectures dans notre livret, Stéphanie leur dit… « On raconte que pour construire l’Abbaye du Val Chrétien, l’entrepreneur vendit son âme au Diable. En plein travail, le diable, apeuré par le chant d’un coq qui l’avait réveillé́, laissa tomber sa hotte remplie des lourds rochers que l’on voit ici aujourd’hui… »

« Génial ! J’escalade les rochers du Diable » dit Paul ! Restée près de nous, Emma suit le sentier entre les rochers et s’amuse à y deviner des formes comme Paul et Camille Claudel, la sculptrice, le faisaient en leur temps : une tortue ici, une tête de lion là…

En haut, nous nous installons tous les quatre et savourons notre pique-nique.
Les enfants, il est temps de reprendre des forces car après, nous vous avons réservé une surprise…

4

Etape4 : Accrobranche en famille… Tarzan et Jane n’ont qu’à bien se tenir !

Les enfants scrutent les alentours à la recherche de la fameuse surprise.
Emma aperçoit des installations dans les arbres et s’écrie : Ouhais !!!! On va faire de l’accrobranche !

i

Nous entrons dans le parc filet « Accro-Grimp » de Fère-en-Tardenois. Ici, pas de baudrier ni de casque. En cas de chute, on tombe dans un filet de réception de 1 500 m2 !

Emma et Paul sont surexcités ! Ils s’élancent sur les filets vers la première activité avec une facilité déconcertante. Paul prend la main de Stéphanie qui a un peu le vertige : « Allez maman, tu viens avec nous hein ! »

Rassurée en un instant, nous voici tous les quatre à l’assaut des activités proposées. Pont de singe, mur d’escalade, lianes… finalement, je ne sais pas qui des enfants ou de nous s’amuse le plus !
A jouer les petits singes tous ensemble, on ne voit pas le temps passer.

Après quelques heures dans ce grand parc, notre escapade touche à sa fin et nous prenons, ravis, la route du retour. Dans la voiture, les enfants s’endorment…

Nous entrons dans le parc filet « Accro-Grimp » de Fère-en-Tardenois. Ici, pas de baudrier ni de casque. En cas de chute, on tombe dans un filet de réception de 1 500 m2 !

Emma et Paul sont surexcités ! Ils s’élancent sur les filets vers la première activité avec une facilité déconcertante. Paul prend la main de Stéphanie qui a un peu le vertige : « Allez maman, tu viens avec nous hein ! »

Rassurée en un instant, nous voici tous les quatre à l’assaut des activités proposées. Pont de singe, mur d’escalade, lianes… finalement, je ne sais pas qui des enfants ou de nous s’amuse le plus !
A jouer les petits singes tous ensemble, on ne voit pas le temps passer.

Après quelques heures dans ce grand parc, notre escapade touche à sa fin et nous prenons, ravis, la route du retour. Dans la voiture, les enfants s’endorment…

Et pour prolonger l'escapade

Restaurants

  • Restaurant la Louvière à Septmont -
  • Plat de foie gras -
  • Auberge de Condé en Brie -

Hébergements

  • MONT-NOTRE-DAME Moulin Saurele -
  • NOYANT-ET-ACONIN La Cressonnière -
  • La Porte d'Arcy < Fère en Tardenois < Aisne -

    à FERE EN TARDENOIS

Activités & Découvertes

  • Les Voiles du Soissonnais < Soissons < Aisne -
  • Piste bleue, Nous voilà ! -
  • Les caprices de Sidonie à Ronchères -

Mon escapade en pratique

Carte du parcours

  • En famille
  • 25 KM
Retrouvez toutes les infos sur cette offre sur le site www.jaimelaisne.com