Le Familistère de Guise

Le Familistère de Guise

Le Familistère, c’est l’histoire utopique de Godin, industriel de la fonte au XIXe siècle, qui décide de créer un palais social révolutionnaire et de grand confort pour ses employés, dans la petite ville de Guise.

Ce site, unique en France, vous plonge dans un univers exceptionnel avec ses appartements témoins, ses économats, son théâtre, ses écoles, son jardin…

le familistère

La petite ville de Guise en Thiérache recèle un ensemble architectural unique et exceptionnel des débuts de l’âge industriel : le familistère, ville dans la ville, utopie concrétisée. Il est l’oeuvre de l’axonais Jean-Baptiste Godin. L’homme naquit à Esquéhéries, non loin de Guise, en 1817. Il quitta l’école dès l’âge de onze ans pour rejoindre le petit atelier de serrurerie de son père. A dix-huit ans, il effectua un tour de France comme Compagnon du Devoir. Au cours de cet apprentissage, il découvrit la misère ouvrière et les idées de Saint-Simon. Ses préoccupations sociales ne le quittèrent plus. A son retour, il déposa un brevet pour sa première invention : un appareil de chauffage en fonte. Ce fut le premier pas vers la grande renommée du « poêle Godin », fabriqué en série. En 1846, Godin installa une petite usine à Guise avec 30 ouvriers. Il y en eut bientôt 1500 et la production, de 700 appareils par an, passa à 50 000. En 1853, craignant l’exil sous Napoléon III à cause de ses idées, l’industriel créa une succursale en Belgique, près de Laeken. Soutenu par sa réussite économique, Godin put nourrir ses idéaux sociaux. Il s’imprégna des thèses du théoricien socialiste Charles Fourier qui tenta d’imaginer une alternative à l’horreur de la condition ouvrière, et synthétisa ses idées dans le Phalanstère. A 40 ans, le prospère fabricant de poêles et objets en fonte décida d’exécuter à Guise un modèle social inspiré du phalanstère, « le familistère ». De 1859 à 1882, Godin édifia le « palais social ». Le Familistère comprenait 500 logements loués aux ouvriers, mais aussi un « pouponnat », une école mixte et laïque, un théâtre, une piscine, des magasins. Pour promouvoir ses idées et faire fonctionner le familistère, l’industriel écrivait, soutenu par sa compagne Marie Moret, des règlements rigoureux, il publiait un journal, il organisait des fêtes. Il allait jusqu’à concevoir les matelas des berceaux du « pouponnat » !

le familistère

le familistère

le familistère

Parallèlement, il s’installait sur la scène politique. L’oeuvre de Godin était exceptionnelle par son esprit autogestionnaire. Les ouvriers étaient intéressés à la gestion de la fabrique et aux bénéfices de l’entreprise. Surtout Godin mit en place un système de protection mutualiste. En 1880, huit ans avant sa mort, il créa la « Société du Familistère de Guise, Association du Capital et du Travail » dont les ouvriers étaient actionnaires. La coopérative fonctionna jusqu’en 1968, lorsqu’elle fit faillite sous la pression économique. Aujourd’hui la fabrique Godin, rachetée par un groupe, est une société anonyme, et une partie des logements sont privatifs. Le bâtiment collectif principal d’habitation et les annexes sont accessibles aux visiteurs. La visite guidée commence dans le petit théâtre du familistère, où a lieu la projection d’un film sur l’oeuvre de Godin. Elle se poursuit dans les trois ailes du bâtiment d’habitation, organisée autour de cours intérieures couvertes. Elle inclut la découverte d’un appartement témoin, permettant de prendre connaissance du mode de vie des premiers familistériens au XIXe siècle. Enfin, elle conduit aux économats, au lavoir-piscine – invention étonnante –, au jardin du familistèreenfin où est enterré le créateur de l’immense ensemble architectural.

Notre coup de cœur ?
Godin crée une piscine avec un plancher en caillebotis, permettant aux enfants d’apprendre à nager sans danger et s’adonner à la baignade ! La buanderie-piscine est un ensemble spectaculaire à découvrir absolument !

le familistère

le familistère

le familistère

le familistère

le familistère

le familistère

EN SAVOIR PLUS ?
Le Familistère de Guise
Place du Familistère
02120 GUISE
Tél : 03 23 61 35 36
Email
Site web 

Le bicentenaire de la naissance de Godin

A l'occasion du bicentenaire de la naissance de Godin, le Familistère organise un concert gratuit le 30 Avril ! Jean-Baptiste Godin était attaché à la Culture avec un grand "C", c'est pourquoi elle sera célébrée à travers ce grand évènement où on y pourra notamment voir Radio Elvis ou encore Frànçois and The Atlas Mountains ! En parallèle de ce concert, de nombreuses visites et animations sont également au programme de ce riche week-end du 1er Mai, date symbolique de la Fête du Travail, qui a eu lieu pour la première fois au Familistère en 1867. Pour pouvoir profiter pleinement de ce week-end, réservez votre nuit dans un tipi ! Une expérience insolite qui vous fera vivre l'évènement au plus près du Familistère.

Concert Familistere 2017 © Familistere (1)

Concert Familistere 2017 © Familistere (2)

Concert Familistere 2017 © Familistere (3)

Autour du sujet

A lire aussi

  • La Thiérache en 2cv

    Insolite en 2CV dans les vertes prairies de Thiérache

    Mon mari et moi avions vraiment besoin de nous ressourcer le temps d’un week-end. Nous avons donc choisi de faire un...

    Lire

A voir en images

  • Les 1001 facettes de l'Aisne !

  • Les villages enchanteurs de l'Aisne par randofamili

  • Familistère de Guise

    Familistère de Guise

  • Paysage de Thiérache

    Paysage de Thiérache