©Agence Aisne Tourisme

Laon méconnu : balade dans le marais d'Ardon

©Agence Aisne Tourisme

Avec Michel Seillier

Greeter de l'Aisne

©Agence Aisne Tourisme

Découverte du marais d'Ardon avec Michel

©Agence Aisne Tourisme

Depuis ce chemin champêtre...

©Agence Aisne Tourisme

Découverte du marais d'Ardon avec Michel

La balade de Michel en quelques mots

A deux pas de Laon, le Marais d'Ardon est une zone naturelle protégée pour la richesse de ses tourbières. Du faubourg d'Ardon, autrefois connu pour ses bains publics, Michel vous conduit dans le domaine préservé de la Solitude. En chemin, il vous fera profiter de points de vue immanquables sur la cité médiévale, tout en vous contant les anecdotes champêtres de son enfance.

©Agence Aisne Tourisme

... la cité médiévale se déploie sous vos yeux

©Agence Aisne Tourisme

Pénétrons dans le Marais d'Ardon

©Agence Aisne Tourisme

... un écrin de verdure

©Agence Aisne Tourisme

... un lieu de balade idéal

©Agence Aisne Tourisme

... que Michel vous conte avec nostalgie

©Agence Aisne Tourisme

La fin de la balade dévoile de nouveaux paysages

Le greeter Qui vous accompagne

©Agence Aisne Tourisme
©Agence Aisne Tourisme

Michel Seillier

Passionné de nature, de chansons [et bien d'autres choses encore]

Michel est un enfant du quartier Champagne à Laon. Depuis son plus jeune âge, cet amateur de balades à pied et à vélo parcourt les nombreux sentiers qui sillonnent la ville. Il est vrai qu'entre le Marais d’Ardon, zone protégée composée de marais et de tourbières, et la Cuve Saint Vincent, morceau de montagne et de forêt à deux pas du centre ville, Laon offre de nombreuses échappatoires pour les amoureux de nature ! Egalement passionné de musique, Michel vous proposera de marcher en chanson, en vous interprétant les perles du répertoire francophone et picard, sans oublier quelques titres de sa composition !

Langues parlées :
  • Anglais
  • Français

Ce Greeter propose aussi

  • ©Agence Aisne Tourisme

    Un vallon boisé au cœur de la cité médiévale de Laon

    J'y vais