Suivez-nous sur

Le parcours
« au coeur de la Grande Guerre » 

Le Pas-de-Calais, la Somme, la Meuse et l’Aisne recèlent de lieux de mémoire de la Première Guerre mondiale qui rendent hommage aux dizaines de milliers d’hommes de tous horizons disparus dans l’espoir d’un monde meilleur.

La brochure « balades à vélo – France World War Heritage » vous propose de découvrir  12 circuits répartis sur les 4 départements, valorisant les sites remarquables de la Grande Guerre et les sites incontournables de ces territoires.

Focus sur les trois parcours vélo axonais qui vous plongeront dans l’histoire de la Première Guerre Mondiale

 

 

1 – Le canal de Saint-Quentin : Les Américains dans la Somme
La ville de Saint-Quentin est située sur la Somme. Sous l’occupation allemande (1914 -18), incluse dans leur position «â€ŻSiegfried », la ville est livrée au pillage, ses usines sont dévastées, les métiers à tisser détruits au marteau. En septembre 1918, une grande offensive anglo-française en direction de Cambrai et Saint-Quentin est conduite par Douglas Haig (GB). Après quatre années de guerre, nombre de villes, telles que Lens, Arras, Saint-Quentin, Reims etc. ont pratiquement cessé d’exister. Pour établir une paix durable après la guerre, l’Allemagne est obligé de payer des réparations.

Marais d’Isle, souterrain de Riqueval, édifices Art Déo…ce circuit de 63 km traverse des merveilles de patrimoine au fil du canal de Saint-Quentin, une voie navigable reliant la Somme à l’Escaut, parmi les plus importantes de France jusque dans les années 1960 / 1970.

2 – De Laon au Chemin des Dames
Située sur un relief élevé d’une centaine de mètres qui domine toute la plaine environnante, Laon bénéfice d’une géographie escarpée qui a déterminé pendant des siècles le statut de la cité, ville forteresse et site défensif reconnu. La ville devint refuge contre les agressions extérieures.

Le cœur historique reste relativement préservé des destructions des occupations de l’armée prussienne de 1870 et de la Première Guerre mondiale. Laon tombe le 2 septembre 1914 et reste jusqu’au 13 octobre 1918 un des principaux points d’appui allemands, l’un des plus proches de Paris.

Le centre d’accueil du visiteur Caverne du Dragon, abbaye de Vauclair, tour-Observatoire du Plateau de Californie…au départ de l’Hôtel de Ville, laissez-vous tenter par cette balade de 63/73 km qui vous fera découvrir les incontournables du Laonnois et les sites phares de la bataille de l’Aisne (1917).

3 – Du château de Coucy au lac de Monampteuil
La ville de Coucy-le-Château est occupée pendant trois ans par les armées allemandes. Quand les opérations militaires dans la Somme et la Meuse provoquèrent une crise des effectifs allemands. L’état-major allemand décide un repli stratégique sur la position, dite «â€ŻHindenburg ». Un plan méthodique d’évacuation implique la destruction du donjon, la ville, les tours et les portes.

Les ruines du château font aujourd’hui l’objet de travaux de restauration. Le site garde la marque de sa puissance passée et cette beauté médiévale. Les ruines de Coucy-le-Château sont grandioses et forment un des sites les plus emblématiques et touristiques de l’Aisne.

Ce parcours de 54 km a pour point de départ la Porte de Laon. Vous traverserez ensuite l’Ardon, Urcel, Chevregny pour rejoindre la Voie Verte de l’Ailette à la découverte d’un patrimoine naturel exceptionnel.

The "Cycling - France World War Heritage" brochure is also available in English and Dutch.