Suivez-nous sur

Cathédrale Notre-Dame de Laon, un patrimoine exceptionnel

Cathédrale Notre-Dame de Laon, un patrimoine exceptionnel

Chef-d’oeuvre de l’art gothique, la cathédrale Notre- Dame de Laon a été édifiée à la même époque que Notre-Dame de Paris, à partir de 1155-1160. Le chantier a duré cinquante ans environ. L’ensemble des cinq tours, dont deux ont perdu leur flèche en 1789, est unique. Selon la légende, les imposants boeufs de pierre, dont elles sont ornées, évoquent l'apparition d’un animal divin lors des travaux.


Un site historique perché sur la montagne couronnée

Perchée sur les hauteurs de Laon et visible à 20 kms à la ronde, la cathédrale Notre-Dame domine majestueusement la ville. Édifice surprenant, elle est le joyau de la montagne couronnée avec son choeur, son transept, sa nef et son...Grand-orgue ! Ouvrez grand les yeux, des bœufs grandeur nature vous observent de là-haut ! Mais pas que ! Il y a aussi de drôles de gargouilles (qui défient le temps !). Prenez votre courage à deux mains, montez en haut de la cathédrale pour apprécier les charmes à 360° de la cité et du pays de Laon. Le jeu en vaut la chandelle surtout lors d’un coucher de soleil !

 

 

Un monument époustouflant de luminosité !



La nouvelle construction fait la part belle à la lumière, avec son élévation à 4 niveaux (arcades, tribune, triforium, fenêtres hautes), luminosité qui est rehaussée par l'utilisation de la pierre calcaire pour sa construction. La tour lanterne, les rosaces et les sublimes vitraux lui donnent également une lumière exceptionnelle ! A la nuit tombée, la majestueuse est illuminée au niveau des tours, de la façade et des trois portails : Portail Nord qui représente la vierge, l’annonciation, la nativité et l’annonce faite au berger – Portail Sud représentant le jugement dernier - Portail Central évoquant le couronnement de la vierge.

L'hôtel Dieu et le cloître de la cathédrale


L’hôtel-Dieu de Laon est le plus ancien conservé dans le Nord de la France, et date environ de 1170. L’Office de Tourisme s’est installé au rez-de-chaussée, appelé « salle des malades », d'ailleurs on peut y découvrir la copie du plan-relief de Laon datant du XIXe siècle ! Le sous-sol, quant à lui baptisé « salle des passants », était un lieu d’accueil des pèlerins de passage sur la route de Canterbury à Rome et il est devenu, aujourd'hui, la salle gothique Bernard de Clairvaux (les voûtes sur croisées d'ogives sont magnifiques !). Le long du flanc sud de la nef de la cathédrale, se trouve le cloître qu'il faut absolument découvrir !